Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Règlements : carte-bancaire (sécurisé), chèque, PayPal, virement, mandat administratif.

Mon panier

Le panier est vide

Le pinceau chinois peut être utilisé aussi bien pour la calligraphie que pour la peinture traditionnelle chinoise, aussi bien que pour l'aquarelle classique partiquée par les occidentaux.

Avant même d'apprendre à tenir le pinceau, il faut adopter une posture confortable qui permette à la fois d'obtenir de la précision et une respiration adaptée à la pratique. La respiration peut être assez similaire à ce qui se pratique lors de séances de Qi Kong ou de Tai Ji.

Nous ne parlerons pas pour le moment des postures debout, qui sont adoptée pour de grandes oeuvres. Assis devant sa feuille de papier, le calligraphe doit avoir le dos bien droit, les genoux légèrement écartés, les pieds bien à plat sur le sol, dans l'alignement des épaules. La position peu être rapproché de celle de "l'enracinement" lors de séances de Qi Kong ou de Tai Ji.

On tient le pinceaux à quelques cm au dessus de la tête. le pouce en oposition avec l'index et le majeur, comme si il s'agissait d'une flute droite. L'annulaire et l'oriculaires étant utilisés au niveau de la phalange et même ne doivent pas forcément toucher le pinceau. L'index et le majeur ne doivent pas être collés l'un à l'autre mais un peu écartés.

tenue du pinceau chinois de calligraphie